top of page

Lycaon et Callisto, Tome 2

" - Dis-moi Clémence tu sais comment tu vas remanier ton état-major si tu es élue ? Et sais-tu qui tu emmènes de chez nous sur ta liste ?

- Je n’y ai pas vraiment pensé encore tu sais, il n’y a rien de fait, il ne faut pas tirer de plans sur la comète…

- Oui, je sais mais il faudrait peut-être que tu y penses parce que…

Assise à son bureau, Clémence la coupa presque sèchement, l’index dressé pour appuyer sa réplique.

- Attends, attends Vanessa ! Je ne veux pas avancer une quelconque suite. Imagine que je vous positionne les unes les autres et que je me vautre.

Déjà, vous allez vous calculer pour savoir laquelle sera l’héritière la mieux lotie !...

Vous vous projetterez, vous vous ferez vos idées…

Et si je ne suis pas élue, vous serez déçues, frustrées et vous chercherez, d’une façon ou d’une autre, à compenser cette déception en voulant améliorer votre situation individuelle.

- Je… ne… veux… pas de ça ! Ok Vanessa ?...

Le visage tendu, elle fixa la jeune présomptueuse, dans une attitude on ne pouvait plus péremptoire.

- Oui Clémence pas de souci… Ne va pas t’imaginer qu’on veut prendre ta place !...

La patronne, il en était ainsi à chaque fois qu’elle regrettait de devoir s’affirmer auprès de ses amies, s’adoucit aussi vite qu’elle s’irrita.

- Bah, pourtant, ma chérie, c’est bien ce que tu évoques en me demandant si j’ai décidé quelque chose !

- Désolée, je suis maladroite. C’est vrai que je veux toujours faire et participer plus.

Ne m’en veux pas et je compte sur toi pour me resituer le cas échéant.

La jeune femme était impétueuse mais aussi intelligente. Comme les autres, elle avait besoin de La Gallard pour avancer.

Elle hésita avant de quitter la pièce, elle passa à côté de Clémence qui tapait une note sur son micro. Elle suspendit sa main au-dessus du bec-de-cane de la porte capitonnée, puis se lança dans un demi-tour silencieux.

Elle s’approcha dans le dos de son amie. Vanessa se pencha et enveloppa Clémence de ses bras, la bloquant gentiment dans sa frappe. Elle l’embrassa sur la joue, d’une bise bien claquante.

Excuse-moi, ma Clémence, je ne t’embêterai plus avec ça. Sans toi, aucune de nous ne serait aussi bien dans sa vie. Tu es notre mère, notre sœur, notre amie et protectrice…

N’en jette plus, j’ai mal aux chevilles, coquine !

Clémence très émue, avait repassé la scène dans sa tête. Elle se sentait détruite en partie depuis cette catastrophe." 

.... / ....

" - Pourquoi dans votre bouche cela paraît si délictuel alors que nous n’avons jamais cherché interpréter et être malhonnête ?

- Pour la bonne et simple raison Charlotte, c’est qu’à votre niveau de pouvoir, de puissance, et avec les moyens que vous avez, vous ne doutez à aucun moment de votre probité. On vous sollicite vous répondez en négociant des contreparties. Vous ne vous promenez pas avec un code civil dans votre sac à main… Et qui autour de vous avait la tête assez froide et l’autorité suffisante pour vous contrer, madame Gallard et vous ? Qui ? Dites-le-moi ?

- Arrêtez Maud ! Arrêtez !

Vous croyiez que parce que vous étiez des femmes et uniquement des femmes vous seriez épargnées des démons de l’affairisme et du pouvoir de l’argent ?

Mr Guérineau et sa colonie d’hommes sont votre miroir, votre négatif… Blanc… Noir… en l’occurrence, cela ne change rien.

Vanessa Courtin et Pascal Fitoni en sont les symboles et le meilleur exemple de ce que l’être humain quel que soit son genre est sensible aux mêmes travers.

Ils se sont rencontrés, se sont plus, se sont aimés et ont œuvré pour un même idéal, avec vos deux puissances conjuguées, et pour partie j’en conviens contre votre propre conscience.

L’enfer est pavé de bonnes intentions, madame Moneyron ! Pavé comme une voie romaine et large comme une autoroute.

Cette fois, Charlotte s’affala sur la table de bar, éclata en sanglots convulsifs.

Maud dans sa colère y était allée fort.

L’une pleura, pleura, l’autre pensa en la regardant. La future ex-attachée parlementaire se demandait si son ambition cachée de rejoindre les Twenty Spécial Women était une si bonne idée ?... Elle le fut… Le serait-elle encore ou de nouveau après de longs mois de procès ?

L’impétueuse Charlotte des conférences et des articles de magazines frissonnait sans discontinuer. Les cheveux collés sur son visage, la mine défaite, les rides d’expressions plus marquées.

Maud lui tendit son gilet.

- Couvrez-vous, nous avons bientôt fini."

.... / ....

" - Dites-moi vous avez tout prévu !...

Ça ne m’étonne pas de toi Anatoly et je suis sûr que Piotr est l’homme qu’il nous faut…

Dans les deux ou trois spécialistes fiables que je pouvais te recommander, Piotr est le plus compétent et de plus à l’idée de travailler pour « le Béluga » il s’est trouvé flatté. Ce sera une ligne enviée sur son CV si je puis dire…

Les deux soldats rirent ensemble. Premier moment de relative détente depuis le début du rendez-vous.

Il y avait longtemps que je n’avais pas entendu ce surnom…

Pour lui, tu es une légende en quelque sorte. Pendant un temps, il pensait que tu n’existais pas !

En même temps, c’est le propre d’une légende !

Cette fois, ils sourirent tous les trois.

Je ne sais pas comment je dois prendre cela… Et une légende de ce type c’est aussi une cible de choix pour certains… Non ?

Tu es devenu très important et presque incontournable dans ton domaine. Et certains acteurs peu scrupuleux veulent te pousser vers la sortie.

Oui, je m’en rends compte.

Ils vont y arriver mais selon mes conditions. Je tiens à ce que ceux qui travaillent avec moi restent aux commandes de la partie qui me tient le plus à cœur."

.... / ....

" Le manteau neigeux renforçait la dramatique du lieu. Ça risquait de compliquer les déplacements et la logistique. Il ne fallait pas que la neige continue de tomber, mais ici… La neige fait partie du décor une bonne partie de l’année, malgré le réchauffement climatique évident.

Fitoni « le bûcheron » ou « le forestier » à son aise dans ce coin de nature, travaillait comme deux.

Son smartphone sonna. Il s’arrêta et s’appuya le dos contre le mur d’une stabulation. Son souffle dégageait une buée épaisse. Il porta le téléphone à son oreille, il leva la tête et fixa un point imaginaire dans le ciel. Il respirait bouche ouverte en rejetant de larges volutes de vapeur. Il dit « oui »… il dit « non »… il dit « ok » et raccrocha. Il regarda son téléphone comme s’il relisait la conversation. Il parut réfléchir, sa main soupesant son appareil. Un appel lourd de sens probablement.

Guillaume l’observait depuis qu’il avait entendu retentir l’air du film « Le dernier des Mohicans ».

Avec une telle musique, on savait qui était appelé.

Cette masse de muscle même immobile dégageait une sensation de puissance phénoménale. On ne pouvait que se sentir en sécurité à ses côtés… Cet aspect de l’homme avait dû impressionner, influencer et finalement séduire Vanessa.

On pouvait aussi se sentir en danger face à lui… Si l’on était un ennemi bien sûr.

Il se décolla de son appui et à grandes enjambées dans la neige craquante, parcourut la distance qui le séparait de Guillaume affairé à nettoyer le dortoir des jeunes lynx boréaux et de Sibérie.

Ce sera demain vendredi ! ils arrivent dans l’après-midi mais ils ne seront que trois."

.... / ....

lycaon2.png

Extraits

conceptual image_love for the book_edited.png

Retours de lectures

Très bien écrit et facile à lire, même les descriptions parfois longues sont prenantes. Les intrigues nous laissent en haleine et donnent envie de toujours aller plus loin… J’ai lu le tome 1 en un week-end.

Lolo

J’ai aimé le tome 1 pour ses personnages et le suspens, j’ai encore plus aimé le tome 2 qui présente un rythme encore plus vivant et prenant. Mais l’histoire n’est pas vraiment finie ? Il va y avoir une suite, un tome 3 ?

Brigitte

J’ai profité de ma seconde semaine de confinement pour dévorer le tome 2. Je n’avais pas voulu le commencer avant d’avoir l’exemplaire corrigé.

Captivant, prenant, On veut toujours aller plus loin pour connaître la suite.

Parfois compliqué à s’y retrouver sans avoir bien mémorisé les noms des personnages… tant les intrigues sont nombreuses.

L’épilogue est triste mais comment pouvait-il en être autrement tant les personnages étaient « tourmentés » avec toutes les affaires dans lesquelles ils étaient impliqués.

J’attends le prochain tome ou autre roman avec impatience.

Laurent

Je me suis laissé prendre par le roman, par l’histoire ses personnages et leurs mystères, je voulais savoir comprendre, le rythme accélérait et j’étais de plus en plus captivé. J’ai lu 90 pages… Je lisais un roman, un vrai, passionnant attachant, mystérieux, envoûtant, moderne... Ce fut un choc... Ce n’était donc pas une blague... Tu es un écrivain... Bravo... Le style est bon l’histoire aussi... Ça va vite et j’aime ça... Tu nous plonges dans un monde de femmes, un monde inconnu pour moi très attirant et passionnant. Et comme disait Phedre à Hypolite... J’aime, oui j’aime... Merci pour ce beau cadeau... C’est un plaisir...

Encore merci... J’adore... Il a une âme ce roman... J’ai hâte de déguster la suite...

Matthieu

J’ai lu le premier tome. Au début j’étais un peu perdue avec tous ces personnages, mais lorsque je me suis familiarisée avec tout ce petit monde, j’ai pris plaisir à lire. Nicole

Confinement oblige j’ai attaqué ce roman. Je suis entré complètement dans cet univers.

François

Edith et moi avons lu les 2 livres, moi je viens juste de finir pendant nos vacances à la montagne.

Il faut le dire: tu nous as surpris.

Le vocabulaire est riche, le texte est clair et facile à lire.

C'est un récit avec de multiples protagonistes qui s'imbriquent les uns aux autres au fur à mesure du récit et ceci un peu comme les pièces d'un puzzle, puzzle qui s’agrandit au fil du livre et où on découvre  les emboîtements de chacune de ces pièces.

On découvre et on apprend à connaître les personnages principaux dans leur environnement, leur vie personnelle, leur caractère, l'évolution de leurs sentiments au fil de l'histoire si bien que l'on comprend plus facilement leurs réactions parfois violentes, voire extrêmes. Les descriptions sont top!

Au début du récit, ces personnages semblent stables avec la maîtrise de leur avenir, puis leur propre histoire commence à leur échapper et certains finissent par ne plus maîtriser leur vie.

Et quelle fin explosive... celle de Guillaume ne m'a pas trop surprise au regard de sa personnalité et de l’évolution de sa haine non maîtrisée.

Pour ce qui me concerne, j'ai beaucoup aimé tous ces points.

La contrepartie de ces détails et précisions fait que certains passages peuvent être un peu longs.

Certains demandent une suite... Pourquoi pas! bien que tu précises les évolutions des personnages à la fin de l'histoire, Donc ?

Moi, Edith, je me pose encore des questions: Qui a tué Vanessa? et que vont devenir les expériences scientifiques? ..

Nous imaginons que tu aurais pu commencer par plus simple, plus court pour une première édition, mais c'est directement le grand jeu et nous trouvons cette histoire complètement exceptionnelle pour une première.

Edith et Jacques

Beaucoup d’intérêt et beaucoup de plaisir. Je voulais juste dire que quand j’aurai fini, la lecture de ce roman me manquera.

Freddy

J'ai passé tes livres à mon père qui les a dé-vo-ré !

Son commentaire : c'est un peu fou tout ce qu'il se passe mais on a hâte de savoir la suite !!...

Jean-Louis

Je poursuis avec délice la lecture du tome 2. Je suis arrivé à la page 300 regrettant d'arriver très prochainement à la fin de l'aventure. Le rythme est toujours aussi soutenu et agréable à lire.

Patrick

Je vous propose de découvrir ici les romans que j'ai publiés, les livres que j'ai aimés.

Cet espace est un espace que je souhaite ouvert aux échanges.

Bienvenue

bottom of page